Un guide pour passer au télétravail
[Ga: een map omhoog, voorpagina]

Accueil  > Actualités > L'actualité de l'emploi > Un guide pour passer au télétravail

Un guide pour passer au télétravail


L'observatoire de la parentalité met aujourd'hui en ligne un « guide du télétravail ». Un outil complet pour tous ceux qui veulent mettre en place ce mode d’organisation du travail : responsables des ressources humaines, futurs télé-managers et potentiels télétravailleurs.

Des « facteurs clés de succès doivent être réunis pour lancer la mise en place du télétravail », peut-on lire dans le Guide du télétravail, publié ce jeudi par l’Observatoire de la parentalité en entreprise (OPE).

Premier ingrédient indispensable, l'« engagement de la Direction générale ». Et de délivrer ses conseils clés aux salariés qui voudrait adopter la formule, en générale instaurée un ou deux jours par semaine : « télé-travaillez si et seulement s’il s’agit de volontariat avec une clause de réversibilité mutuelle », « privilégiez le télétravail pendulaire (exemple : 1 à 2 jours télétravaillés hebdomadaire) » et « encadrez juridiquement la démarche par un accord d’entreprise et un avenant au contrat de travail en se basant sur la loi Warsmann et l’ANI ».

L’OPE préconise ainsi une démarche progressive pour instaurer le télétravail. Pour l’heure, seuls 19% des salariés ont la possibilité de télé-travailler plus ou moins régulièrement, selon le baromètre OPE 2012. Car le principe ne séduit pas encore les managers, réticents à l’idée de ne plus pouvoir surveiller leurs équipes, mais aussi parce que le télétravail présente des risques.

Eloignement de la vie sociale, discrimination ou encore « placardisation » sont les risques principaux du télétravail rapportés par l'observatoire. Ce dernier note aussi qu’il ne faut pas« confondre le télétravail avec un système de garde d’enfants », même si pour nombre de salariés-parents, c’est la solution idéale pour combiner vie professionnelle et vie privée. C’est pourquoi l’OPE souhaite « que le télétravail soit encadré par un accord négocié avec les partenaires sociaux ». Et ça tombe bien car le Centre d’Analyse Stratégique prévoit qu’en 2015, 50% de la population active sera concernée par le télétravail.

 

Le télétravail à l'américaine

En avril dernier, l'éditeur américain de logiciel Wrike rapportait que 83% des salariés sondés outre-Atlantique travaillait au moins une heure ou deux par semaine à distance. Un expérience traduite en une instructive infographie.

 Infographic courtesy Wrike.com/Tony Keller

Elodie Buzaud © Cadremploi.fr



Commentaires

* Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.




Vos réactions
Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :