"Les solutions ne manquent pas"


« Depuis plusieurs mois tous les salariés du groupe PSA s'inquiètent, plus particulièrement ceux d'Aulnay », indique FO PSA dans un communiqué. « Nous revendiquons le maintien du site d'Aulnay, car les solutions ne manquent pas pour assurer son avenir. Encore faut-il que nos dirigeants en aient la volonté. Nous refusons tous les beaux discours qui n'accouchent de rien, ou pire encore, qui ne font qu'accélérer les sentiments d'incertitude et d'angoisse. »

Quel avenir à la Janais ?


Des inquiétudes qui concernent les 3 000 salariés d'Aulnay dont l'usine pourrait effectivement fermer dans les prochains mois mais aussi ceux de la Janais en attente de l'annonce d'un nouveau modèle à produire. Une réponse qui pourrait arriver en octobre prochain et, si elle est positive, déboucher sur la production d'un nouveau véhicule pas avant 2016. Question légitime : quelle activité pour les 5 800 salariés de la Janais ?

FO réclame notamment « le maintien d'une activité industrielle sur notre site, coûte que coûte, quitte à rapatrier des fabrications ». Et d'appeler les salariés à venir manifester leur soutien à l'emploi sur leurs sites demain jeudi à partir de 10 h. D'autres salariés de PSA devraient se réunir devant le siège parisien du groupe.