[Ga: een map omhoog, voorpagina]

Mise à jour

Les ventes d'armes à la Syrie condamnées

Mardi, le ministre des Affaires étrangères français, Alain Juppé, a plaidé pour un renforcement des sanctions à l'égard du régime syrien.

Mardi, le ministre des Affaires étrangères français, Alain Juppé, a plaidé pour un renforcement des sanctions à l'égard du régime syrien. Crédits photo : FRANCK FIFE/AFP

Cinquante États et organisations réunis à Paris ont visé la Russie sans la nommer.

Publicité

Le régime de Damas a enfreint mardi en plusieurs endroits le cessez-le-feu inscrit dans le plan de paix de Kofi Annan et entré en vigueur jeudi matin. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), deux personnes ont été tuées et une dizaine d'autres blessées lors de bombardements de l'armée sur la ville de Basr al-Harir, dans la province de Deraa. Trois personnes ont trouvé la mort au nord, dans la province d'Idlib. À Damas, la capitale, les quartiers de Khalidiya et de Bayada ont été pris pour cible pour la quatrième journée consécutive.

La détérioration de la situation n'a pas empêché le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, d'affirmer mardi au cours d'une réunion de la Ligue arabe au Qatar que le cessez-le-feu était «observé de façon globale». Tout en ajoutant aussitôt que les 250 observateurs de l'ONU prévus à terme ne seraient pas assez nombreux «au regard de la situation actuelle et de la taille du pays». Les Nations unies, a précisé Ban Ki-moon, demanderont donc à l'Union européenne de lui fournir des hélicoptères et des avions pour faciliter la mobilité de la mission, ce qu'il proposera officiellement mercredi au Conseil de sécurité.

Les doutes du général Mood

Le président Bachar el-Assad, qui semble appliquer chaque partie du plan Annan en traînant les pieds, pourrait ne pas accepter immédiatement d'ouvrir son espace aérien. Le succès de la médiation onusienne paraît d'ailleurs mis en doute par certains de ses acteurs. Le général norvégien Robert Mood, qui a passé cinq jours en Syrie pour préparer le terrain, a refusé de s'exprimer publiquement depuis la remise de son rapport à Ban Ki-moon le 10 avril. Rentré à Oslo, il laisse courir l'idée qu'il ne croit pas à la mission des observateurs. L'ambassadeur de Russie auprès de l'ONU, Vitali Tchourkine, l'a accusé de «fuir au milieu de l'action». Le dernier rapport de l'ONG de résolution des conflits International Crisis Group (ICG) résume l'opinion professée en privé par les moins optimistes des diplomates chargés du dossier: «On peut s'attendre à un processus pénible et superficiel, qui exigera des efforts diplomatiques épuisants rien que pour le garder en vie.»

Selon ICG, le gouvernement syrien peut compter pour cela sur l'appui de la Russie, comme l'a encore montré mardi la déclaration du ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Ce dernier a dénoncé «les forces extérieures» qui «livrent des armes à l'opposition syrienne». Comme pour lui répondre, des journaux du Qatar proches des autorités de l'émirat, ont plaidé pour une intervention militaire en Syrie. Et, à Paris, une cinquantaine d'États et d'organisations, réunis dans le Groupe de travail international sur les sanctions contre le régime syrien, ont dénoncé pour leur part les ventes d'armes à Damas, une motion qui vise la Russie sans la nommer. La France a annoncé mardi une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays Amis de la Syrie, notamment les États-Unis, la Turquie et le Qatar, jeudi à Paris.

LIRE AUSSI:

» Nouvelle journée de violences en Syrie avant l'arrivée des observateurs de l'ONU

» Premiers combats en Syrie depuis le cessez-le-feu

» Damas promet de respecter l'ultimatum de l'ONU 

Services Partenaires

 

Réagir à cet article

Publicité

33 commentaires

  • Ventes d'armes à la Syrie condamnées. Mais on a besoin d'argent !
    Que pensent les pays environnants de la Syrie. Et vont-ils encore laisser crever des centaines de personnes ?

  • Et les ventes d'arme à l'Arabie Saoudite pour faire la répression chez elle, et dans les monarchies voisine? Qu'en dit Juppé et l'ONU?

    Oh bah rien... étant donné que les armes c'est les US qui les vendent, et que ces monarchies sont bien docile! Tout va bien!
    Et le jour ou un de ces monarques nationalise le pétrole, ou ne seront plus assez docile, il suffira de dire "ce sont de méchantes dictature islamiste qui font la répression", et hop: on s'en ira envoyer des tonnes de bombe sur ces pays...

  • La France de Juppée condamne la vente d'armes de la Russie à la Syrie mais approuve l'envoi d'armes gratuites du Qatar aux opposants islamistes (qui n'ont pourtant rien de démocratiques). Si le conflit s'étendait, je souhaite que le Qatar ne soit pas épargné. Pour une Syrie laïque, multiconfessionnelle, pacifique et anti-islamique : le combat jusqu'à la victoire !

    • correction : j'ai écrit <<anti-islamiste>> et non pas <<anti-islamique>>, à moins qu'il s'agisse d'un lapsus dont je m'excuse.

  • La france ne vend ses armes qu'aux groupes terroristes, pas aux Etats souverains comme la Syrie.Cette réunion tombe, ironie du sort ,avec la date (17.04.1947) du départ de Syrie du dernier soldat de l'armée coloniale Française. La nostalgie coloniale a surement pesée sur la reunite des comploteurs présents à la demande de jupétte.

    • Et c est réciproque, un pays pseudo dmocratique avec un autocrate pour 20 ans... Bel exemple de democratiequk veux nous donner des leçons, pitoyable !

  • il n est pas difficile de faire le choix, pour condamner, entre ceux qui arment et financent le terrorisme et celui qui défend son pays .Ou va-t-il Juppée avec cet esprit de tendance .

  • Mister Lavrov,vous dénoncez,je cite :"l'envoi d'armes par des forces étrangères aux opposants syriens".
    Que préférez vous?:
    Que des civils innocents continuent à se faire charcuter à l'arme lourde par ceux la mêmes qui sont censés les protéger?
    Reconnaissez qu'entre des chars "Made in Russia" et les armes blanches de l'Horoscope arabe,les rapports de force sont disproportionnés.
    Et je vais essayer d'être encore plus clair avec vous:
    Les révolutions arabes ont eu 50 ans de retard,à cause justement du fait que ni l'armée,ni encore moins la police n'étaient républicaines....
    jusqu'à......
    un certain 14 janvier 2011 en.....Tunisie.

    • << Que des civils innocents continuent à se faire charcuter à l'arme lourde par ceux la mêmes qui sont censés les protéger? >>

      Vous avez oublier de dire "selon l'OSDH" ! Vous avez déjà oublier que toute vos certitude à propos du conflit en Syrie ne vient que d'une seul et unique source, basée à Londres, aux membres inconnus?

  • Bon la France à détruit la Côte d'Ivoire, à visage découvert, ensuite elle a détruit la Libye à visage découvert. ça fait beaucoup, donc pour la Syrie, la France avance masquée !! Pour le Mali, la France masquée !! Bravo le Juppé, repris de justice notoire.

  • J'approuve cette initiative, car le Qatar continue d'armer l'opposition, ce qui pourrait réveiller la colère des Russes.