Collèges et lycées : 355 postes de plus à la rentrée

Vincent Peillon a annoncé, hier, que l'enseignement secondaire bénéficierait aussi d'un renfort de profs, auxiliaires de vie, conseillers principaux d'éducation... Et il a écrit aux enseignants.

Des postes en plus. Vincent Peillon, qui a déjà annoncé le recrutement de « 1 000 professeurs des écoles » à la prochaine rentrée, va aussi créer « 355 postes dans les collèges et les lycées ». Le détail : 75 postes de CPE (conseillers principaux d'éducation) et 280 postes de profs (90 de maths, 70 d'anglais, 60 de lettres, 60 d'EPS).

Peut-être 6 000. L'information est parue dans Le Monde daté d'hier. Le ministre envisagerait la création de 6 000 postes supplémentaires. « On est dans un ordre de grandeur qui n'est pas absurde, mais ce n'est pas arbitré », a commenté Vincent Peillon.

Assistants de sécurité. 500 assistants chargés de la prévention et de la sécurité seront dans les collèges et les lycées, en septembre. Pour « augmenter le nombre d'adultes présents dans les établissements ».

Auxiliaires de vie. Ces personnels accompagnent les enfants handicapés à l'école. Le ministre promet des embauches, sans préciser leur nombre. Réponse le 4 juillet.

Date de rentrée. Les annonces, les désirs et les réactions ont créé la confusion. Le Conseil supérieur de l'Éducation (CSE) a proposé d'allonger de deux jours les vacances de la Toussaint. Le ministre a fait savoir qu'il n'y était pas opposé. Mais où prendre ces deux jours ? Il a été évoqué d'en gagner un en avançant la rentrée du 4 au 3 septembre 2012. Rien n'est tranché. « Le calendrier scolaire sera soumis au CSE, du 28 juin », faisait savoir le ministère, hier après-midi. Sachant que le ministre propose que « la date de la rentrée scolaire ne change pas par rapport à ce qui était prévu pour la rentrée 2012 ». Décision attendue demain.

Lettre. Les 950 000 enseignants ont reçu, hier, une longue lettre de quatre pages et demies serrées. Elle est signée Vincent Peillon et George Pau-Langevin, ministre déléguée à la Réussite éducative. Des formules un peu abstraites et quelques annonces concrètes.

Le livret personnel de compétence sera « simplifié » mais pas abandonné. Les évaluations en CE1 et CM2 seront refondues. La réforme du lycée pour favoriser l'entrée des élèves dans l'enseignement supérieur sera poursuivie. Le ministre souhaite voir les classes de CP confiées à « des professeurs dotés d'une expérience d'enseignement et non à des débutants ».