Château-Gontier (53). Cinq tombes de gens du voyage profanées

Cinq tombes de personnes issues de la communauté des gens du voyage ont été profanées, dans la nuit de jeudi à vendredi, au cimetière de la Trinité à Château-Gontier (sud-Mayenne).

Les cercueils ont été ouverts, les corps laissés à ciel ouvert. À ce stade de l’enquête, il semblerait que le but de ces profanations soit le vol.

Les bijoux : chaînes et gourmettes en or avec lesquelles se font enterrer les défunts ont été dérobées. Même les fausses pierres précieuses qui ornaient les statues devant les chapelles ont été volées, ainsi que des pièces de cuivre.

La famille révoltée

Une cinquantaine des membres de la famille était réunie autour des chapelles tout au long de la matinée et de l’après-midi de vendredi. « On a déjà pleuré nos morts une première fois. Maintenant, on pleure encore », se lamentait la famille, révoltée par ces profanations.

Leurs grands-parents, leurs oncles et leur enfant sont enterrés là depuis des années. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie.